Depuis 19 ans, Serge Migne (SME Evénement) reçoit les invités de l’Open13 dans son bar lounge, au cœur de l’Agora du tournoi. Chaque année, l’ambiance feutrée du lieu attire un public de fidèles qui aime se retrouver entre amis. C’est l’occasion, pour beaucoup, de se donner rendez-vous d’une année sur l’autre.

Escude bar a champ

De gauche à droite: Serge Migne (SME Evénément), Nicolas Escudé (Joueur), 2003

Quand peut-on se retrouver au bar lounge de l’Open13?

Nous ouvrons, tous les matins, à 9h pour les premiers cafés. Les 14 personnes de l’équipe se relaient pour assurer un service en continu, de 9h à minuit et demi. Nous proposons également une restauration sur le pouce, des plats chauds, à manger rapidement, entre deux matchs ou deux rendez-vous. Les soirées débutent à 19h avec l’arrivée du DJ. Cette année Keviin Scanna, jeune DJ talentueux, mixera lundi, mardi et mercredi, Dove (DJ de la Via notte, Porto Vecchio) prendra le relais jeudi, jusqu’à la fin de le semaine.

Le bar lounge ferme à minuit et demi, que se passe-t-il après?

Depuis quelques années maintenant, les soirées de l’Open13 continuent au Bazar, à 200m du palais de sports. Toutes les personnes qui ont un badge ou un bracelet sont reçues avec plaisir, sans attendre, par Jean-Claude Mendosa, directeur du club. A partir de jeudi, une programmation spéciale Open13 sera mise en place.

 

« J’ai suggéré à Jean-François Caujolle et Patrick Caujolle de mettre  les bracelets en vente »

 

Comment obtient-on le précieux sésame, les bracelets VIP?

Il n’y en a plus ! J’essaie de mettre de temps en temps les mains dans les boites de bracelets mais la dernière fois j’ai failli y perdre mes doigts. Je deviens fou, tout Marseille me harcèle pour ces bracelets. J’ai suggéré à Jean-François Caujolle (directeur de l’Open13) et Patrick Caujolle (responsable des partenariats du tournoi) de les mettre en vente mais pour le moment ce n’est pas d’actualité.

 

« Mendosa a eu du répondant et Tsonga … très mal à la tête les deux ou trois jours qui ont suivi. »

En 19 ans de tournoi, quels ont été les joueurs les plus noctambules ?

Sans hésiter, TSONGA, il nous a surpris. Il est arrivé un soir, veille de match de double, déterminé à s’amuser. Il a provoqué Jean-Claude Mendosa en remettant en cause l’esprit festif des marseillais. Mendosa a eu du répondant et Tsonga … très mal à la tête les deux ou trois jours qui ont suivi. Je l’ai recroisé le lendemain, il m’a dit « ton ami, c’est un fou ; je suis fracassé ».

Je me rappelle aussi de Nadal en 2006, il venait de perdre et avait envie de passer malgré tout une bonne soirée. Il est allé au Club, avec son agent et des amis, et a offert un verre à toutes les personnes présentes dans le club ce soir là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :