Cette année, l’Open 13 met à l’honneur le street art. DOK nous reçoit, dans son atelier du 6eme arrondissement de Marseille, pour évoquer son parcours, son art et son travail pour l’affiche de l’open13.

sans titre-4224

DOKsans titre-4231

 

Parisien et graffeur hier, Marseillais et artiste aujourd’hui, racontez-nous votre parcours ? 

J’ai commencé le graffiti dans les années 90 à Paris. Pendant 15 ans, j’ai voyagé dans la France, l’Europe et le monde entier, je vivais pour le graffiti (DOK faisait partie des TPK_UV, considérés à l’époque comme le groupe le plus radical et le plus prolifique d’Europe. Ils ont très vite imposé leur style et ont fait souvent trembler certains membres de crew concurrents). Depuis 10 ans, ma vie est à Marseille. Marseille est ma ville de cœur. C’est là où je me sens bien. C’est à Marseille, au cours de ces dix dernières années, que j’ai pu construire un vrai projet de vie et m’épanouir dans mon travail.

Vous avez passé 15 ans à tagguer les murs, les dépôts et les trains de l’Europe entière, comment êtes-vous passé du graffiti à l’art urbain? 

Le graffiti a été une étape importante de ma vie mais n’a jamais été une fin en soi. J’ai voulu travailler d’autres supports, j’ai adapté mon travail à la toile et à d’autres nouveaux formats. Je me suis intéressé à de nouvelles techniques, telle que l’aérographie. Mon travail a évolué vers des productions plus picturales même si le graffiti occupe une place encore très importante dans mes œuvres. La calligraphie est le fil conducteur de ma peinture.

ARO01 - copie

 

 » Un logo dynamique dans les couleurs et le lettrage »

 

Pouvez-nous parler de votre travail pour l’affiche de l’Open13 ? 

L’Open13, en tant qu’événement, a bien sûr été le point de départ de mon travail. J’ai ensuite choisi de m’inspirer de ce que faisaient les peintres en lettre des années 60 et 70, tout en voulant y ajouter du mouvement. Je voulais créer un logo qui avait une certaine dynamique dans les couleurs et le lettrage. Les couleurs choisies sont celles du tennis mais aussi de Marseille. C’est un travail figuratif qui correspond bien à ce que je fais en ce moment.

Les œuvres de DOK seront exposées dans le village de l’Open13 pendant la semaine du tournoi. Il prépare également une collaboration avec Malika Mokadem, photographe. Leurs travaux seront également présentés à l’occasion de l’Open13.

dok2

DOK2

DOKUVTPK1

 

 

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :